Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Le Soufisme, la voie du Coeur
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Importance de Prendre un Cheikh



Version Imprimable

 

Allah a dit dans le Saint Coran, "Craignez Dieu et accompagnez les gens Dignes de confiance" [9:119]. La parole d'Allah est pour toujours, pendant chaque ère et pendant chaque siècle. C'est un ordre en cours, dont nous comprenons l'importance de fréquenter les Dignes de confiance. Allah ordonne à tous les gens de les accompagner, parce qu'en étant en leur compagnie on verra comment ils vivent leurs vies, comment ils traitent avec les gens, comment ils adressent leurs compagnons, comment ils mangent, comment ils dorment, comment ils adorent. En les accompagnant, on apprendra toute leur civilité et leurs modes de vie.

Une autre façon de comprendre aussi ce verset, est qu'il faut accompagner une personne digne de confiance, parce qu'être digne de confiance est très rare et peu de personnes le réalisent. Chacun, cependant, peut trouver une personne digne de confiance et l'accompagner, pour être guidé. Suivre un Digne de confiance est essentiel pour notre chemin spirituel. Une telle personne est nécessaire pour nous mener et nous guider et être une balise pour nous sur cette voie. Dans l'Ordre Naqshbandi, la présence vivante d'un Cheikh connecté est essentielle. Par son lien physique et spirituel au Prophète (s) il établit la connexion du mouride. L'obligation du mouride est de maintenir sa connexion à son Cheikh, de tenir fermement la main de celui qui est à sa portée. Le Cheikh maintient la nouvelle connexion au Cheikhs précédent et au Prophète (s).

De ce qui a été dit ci-dessus et dans les biographies des Maîtres, l'importance d'accompagner un Vrai Maître a été clairement démontrée. Il fournit au chercheur avec l'occasion d'apprendre les objets de première nécessité d'éthique et la bonne conduite, découvrir les défauts cachés de son coeur et être élevé aux états de perfection. Il y a deux choses requises pour l'entrée dans un tel effort : quand le chercheur sent le besoin de rechercher de cette façon il doit épurer son intention et demander à son Seigneur de le joindre à un Véridique; et il doit regarder dans son propre pays pour quelqu'un qui le dirigera vers un Maître Parfait.

Le Besoin d'un Guide Vivant

Si on est séparé de son Cheikh par la mort ou d'autres circonstances, il devient nécessaire de trouver un guide vivant, qui peut achever le travail du premier maître. Le chemin lui-même n'est pas le But, mais les moyens d'atteindre le But. La tenue sur l'attachement à un maître qui n'est plus présent, représente d'habitude une espérance peu réaliste et un faux espoir. Cela peut aussi être une manifestation de fierté. Bien qu'ils se soient déjà engagés au Prophète (s), les Compagnons ont dû prendre l'initiation avec Sayyidina Abou Bakr (r) après le passage du Prophète (s) et comme ils ont renouvelé leur gage aux khalifes successifs, Seyyidina ' Oumar, Seyyidina ' Outhmane et Seyyidina ' Ali, aussi un chercheur sincère doit mettre sa main dans la main d'un Cheikh vivant et renouveler son initiation, pour achever son voyage à la Présence Divine.

::  Ch. Hisham Kabbani  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Abdul Khaliq al-Ghujdawani (Golden Chain)
cAbdul Khaliq al-Ghujdawani (r) He was known as the Shaikh of Miracles, One Who Shone Like the Sun, and he was the Master of the high stations of spirituality of his time. He was a Perfect Knower (carif kamil) in sufism and accomplished in asceticism.
Shaykh Hisham Kabbani :: 30 janvier 2002
   Sohba :: Sagesses Soufies
Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront
Tournez vous vers votre Seigneur à travers l'Islam et son Messager (saw)
Le Seigneur nous a envoyé un atome de Ces Océans, Mouhammad (saw)
Remplissez vos devoirs envers votre Créateur
La station d'apprentissage des Awliya
L'Ego - le représentant personnel de Shaytan
Le pouvoir de Bismillahir Rahmanir Rahim
Tout l'univers glorifie Allah le Seigneur des mondes.
La Station du Prophete (s) dans la Présence Divine
La véritable foi
Quand le mensonge est appelé vérité
A propos de Cheikh Hisham Kabbani
Reconstruisez votre personnalité
Anéantir l'égo
Suivez les véridiques
O humains, prenez garde à la colère Céleste
Le respect du Prophète Mouhammad
La Purité du Coeur
Le besoin de discipline
Le chemin juste, le contentement du coeur et l'intention

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
 
   Citations  et anecdotes
:: You can have the five piasters ::

One day the Hodja was having a leisurely walk when all of a sudden he was slapped by somebody from behind on the nape of the neck with so much force that he was nearly knocked down,

- How dare you hit me!, the Hodja raged.

The young man, who was more than a little arrogant, apologized summarily and said he had made a slight error and had mistaken the Hodja for a very good friend of his. He further opined that the Hodja was making a mountain out of a mole hill.
After this obvious slight, nothing less than a trial by court satisfy the Hodja. He insisted upon this and there was no alternative for the offender but to submit.
The Magistrate heard the parties with apparent impartiality, but in fact he was a friend of the offender and all the time he was thinking of how to extricate him from the mess, at the same time mollifying the Hodja.

- Well, my dear Hodja, he said. I understand perfectly well how you feel. Anybody would feel the same under the circumstances. What would you say if I allowed you to slap him yourslef, would you then call it quits?

No! The Hodja wouldn't be satisfied with that. He had been gravely insulted and wanted justice done.

- Well, then. Having duly deliberated the merits of the case, I hereby fine the offender five piasters, to be paid over to the offended party as damages.

He then told the young man to go fetch the five piasters, and the latter departed with alacrity.

The Hodja sat waiting for the young man's return. An hour passed, then two hours, but there was still no sign of the young man. When it was about time for the court to close, he selected the Magistrate's busiest moment and giving him a mighty slap on the nape of the neck, said:

- Sorry I can't wait any longer, your Honour! When that fellow turns up, tell him that i said you are now entitled to the five piasters
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437