Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Seyyidina Mouhammad, le Messager de Lumière
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Aimer la Communauté du Prophète



Version Imprimable

"Ô Mouhammad, tu es le Prophète de cette communauté."

Hadith :"Celui qui ne se préoccupe pas des affaires des musulmans ne fait pas partie d'eux"

1) La compassion du Prophète envers sa communauté

Un des signes de l'amour pour le Prophète est la compassion envers sa communauté, lui donnant le bon conseil, luttant pour ses intérêts les meilleurs et enlevant ce qui lui est nuisible de même que le Prophète était " compatissant, miséricordieux envers les croyants ." (9:128)

Pendant toute sa vie, il contentait toujours tout le monde. Il ne s'est jamais estimé supérieur à quiconque. Il était très compatissant envers toute sa communauté comme un père envers ses enfants. C’est sur sa compassion excessive qu’il fut réprimandé dans le huitième âyat de la sourate Fatir (35) "Ne sois pas désolé de leurs actions erronées!" et, le sixième âyat de la sourate Al Kahf (18): "Détruiras-tu toi-même, en te désolant de leurs actions érronées?" Sa générosité était au-delà de normale. Pour freiner cela, le vingt-neuvième âyat de sourate Al Isrâ (17) fut révélé: . "Ne sois pas si généreux au point de donner tous tes biens".

2) Sa préoccupation pour son sort

Le Prophète a tout donné pour sa communauté. Il lui a réservé le meilleur, sacrifiant tout pour qu'elle soit sauvée. Pour ses frères absents, ceux des générations à venir, il a eu des larmes qui ont rendu jaloux les compagnons, pourtant rassurés d'être les meilleurs. Mais ce n'était pas à eux, ses frères vertueux, qu'il pensait lorsqu'il disait : "je souffre pour mon peuple bien-aimé qui viendra dans les derniers temps."

Le Prophète n'a cessé de faire Dou'a pour sa communauté, il a recommandé cela à `Aïcha, le jour du Jugement il, dira : "oummati ! oummati ! " (Ma communauté!) alors que tous les gens seront préoccupés exclusivement de leur sort et diront "nafsi !". Il a dit :"tous les prophètes ont été gratifiés d'une demande exaucée, quant à moi je l'ai réservée pour assurer l'intercession de ma communauté." Le Prophète n'a jamais rien demandé pour lui.

Le Prophète de son vivant a exécuté des actes dont il dédiait les récompenses et les bénédictions à sa communauté actuelle et future : tel l'égorgement de 100 chameaux le jour du Pélerinage d'adieu.

Lorsqu'il a été gratifié de bonnes nouvelles la concernant, il s'est prosterné en action de grâces.

Lorsqu'il s'est retrouvé dans la proximité d'Allah pendant l'acension nocturne, son salam a été pour ceux de sa communauté qui pourraient le mériter "as salam 'alaïna wa 'ala 'ibadillah as salihine". Durant la prescription de la prière, il a négocié auprès d'Allah l'allégement maximal à cinq prières quotidiennes contre cinquante au départ, dans le souci qu'elle n'y arrive pas.

Le Prophète avait une telle bienveillance qu'il n'a pas laissé un opprimé sans veiller à ce que son droit soit reconnu par la shari'a. Si une pauvre vieille l'abordait dans la rue pour se plaindre de ses malheurs, il baissait son épaule et ne la quittait pas avant d'avoir fait entrer la joie dans son coeur. Pour ceux dont l'apreté du destin s'avérait trop forte, il trouvait une issue dans sa sainte proximité, rabattant sur eux les ailes de la miséricorde comme le souligne le Coran :

- proche des veuves qui élèvent seules leurs enfants, "comme deux doigts"

- garant le Jour du Jugement des débiteurs qui n'ont pas trouvé de quoi rembourser leur dette

- tuteur des familles abandonnées: "qui laisse un bien, ce sera pour ses héritiers, qui laisse une famille (sans ressources), ce sera pour moi et à ma charge."(Al Shaykhani, Zad al Mouslim)

Ainsi le Prophète est pour nous un garant, selon son nom el Amine, même après sa mort ! Comprenne qui veut...

A l'article de la mort, à un groupe d’Ançars et de Muhâjirîne venus lui rendre visite dans sa maladie, il disait avant de les laisser entrer :

" je vous donne le salam, à vous et à tous ceux de mes compagnons qui sont absents . Saluez-moi, saluez aussi de ma part tous les hommes qui, jusqu’au jour de la résurrection croiront en moi. Dites leur qu’au jour de la résurrection, je vous trouverai près du pont dénommé çirât que je ne franchirai pas avant d’avoir intercédé auprès de Dieu pour mon peuple. "

3) Ses recommandations à l'égard de sa communauté :

- le respect de son unanimité et le maintien dans ce qui fait le consensus de ses savants

« Vous devez vous attacher à la grande majorité de ma communauté et gardez-vous de la division ! »

"quiconque s'écarte de la collectivité d'un empan et meurt, ne mourra que comme un païen" (Ahmad, Abou Dawoud) et aussi : "quiconque s'écarte de la collectivité d'un empan aura ôté le collier de l'islam de son cou" (An Nasa'i)

Al-Boukhârî a d'ailleurs, dans son livre As-Sahîh, écrit à ce sujet ce titre : "De l'ordre du Prophète que l'on reste lié à la communauté (al-jamâ'a)"

- la conciliation

"soyez pieux envers Allah et établissez la concorde entre vous" (Coran, Sourate Al Anfal 8, verset 1)

- l'interdiction de lui nuire et de toute malveillance :

"Dieu n'aime point ceux qui initient les hostilités" (Coran 20:190, 5:87, 7:55)

"qui porte les armes contre nous n'est pas des notres". (Boukhari, Mouslim, Ahmad)

"le musulman est celui dont les musulmans n'ont à craindre aucun tort, ni par ses paroles, ni par ses actes" (Tirmidhi, Shaïkhani)

« Allah m’a permis de voir l’Orient et l’Occident. En effet ma communauté sera éparpillée dans les quatre coins du monde. Deux trésors m’ont été donnés : un rouge et un blanc (l’or et l’argent, c-a-d les trésors des Perses et des Byzantins). J’ai imploré mon Seigneur afin qu’Il ne détruise pas la communauté par la sécheresse. Je l’ai également imploré qu’Il ne lui envoie pas des ennemis de l’extérieur. Mon Seigneur m’a répondu :

« O Mouhammad ! Lorsque je prédétermine un commandement, il ne peut être repoussé. J’ai accepté tes prières. Je n’enverrai pas un ennemi de l’extérieur, qui détruira son unité et sa force, même si toutes les nations se liguaient contre elle. Cet état subsistera jusqu’à ce que ses membres commencent à s’entretuer et à se maudire. » (Mouslim)

- l'obligation de lui porter conseil:

"La religion, c'est le bon conseil" Pour qui ? "pour Allah, son Messager, pour les chefs et pour la masse des musulmans"

"Allah en vérité a approuvé pour cette communauté la facilité et a réprouvé la difficulté."

- L'interdiction du fanatisme

"ceux qui encouragent au fanatisme seront détruits" (Mouslim, rapporté par Ibn Mas'oud)

"n'est pas de nous quiconque incite au fanatisme ou qui combat par fanatisme ou qui meurt en étant fanatique" (transmis par Al Qardawi dans son livre "Pour un éveil islamique efficient" p.105)

"Nous fîmes ainsi de vous la communauté du juste milieu" (sourate Al Baqara, 2, verset 143)

- l'obligation de lui porter secours, notamment aux plus faibles:

"Aidez-moi à porter secours aux plus faibles, car la victoire et la subsistance ne vous sont accordées que par égard aux faibles d'entre vous." (Abou Dâoûd)

Le Prophète disait : "informez-moi des besoins de toute personne qui ne peut pas m'en informer elle -même";

"Allah aide son serviteur tant que celui-ci aide son frère" (Shaïkhani)

"quiconque se préoccupe du besoin de son frère, Allah se préoccupera de son besoin ; quiconque dissipe pour un Musulman un seul souci, Allah dissipera, pour lui, un souci parmi les soucis du jour de la Résurrection; quiconque vient en aide à un homme en difficulté, Allah le mettra à l'aise dans cette vie et dans l'autre." (Shaïkhani)

- la recommandation de l'amour

"vous n'entrerez au paradis que lorsque vous aurez la foi et vous n'aurez la foi que lorsque vous vous aimerez les uns les autres" (Mouslim)

"les croyants ont, les uns pour les autres, de l'amitié, de la miséricorde et de l'affection et sont ainsi comme un organisme ; lorsque l'un des membres se plaint, l'ensemble réagit par l'insomnie et la fièvre" (Mouslim)

- l'avertissement des raisons de son affaiblissement :

Thawban , un des serviteurs du Prophète a rapporté que le Prophète a dit : «Bientôt les nations se ligueront contre nous, tout comme lorsque les gens se partagent un plat de nourriture».

Un homme demanda : «Est-ce parce que nous serons faible en nombre, O Messager d’Allah ?»

Il répondit : «Non, vous serez nombreux, mais vous serez telle l’écume sur la surface de la mer, et Allah fera que vos ennemis ne vous craindront plus, et il placera le «wahn» dans vos coeur».

Ceux qui étaient présents demandèrent : «qu’est ce que le wahn O Messager d’Allah ?» Il répondit : «l’amour de la vie d’ici-bas et l'aversion de la mort». (Abou Daoud)

::  Source: Sunnah.org  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
Mawlid de Montreal 1439 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Article aléatoire
Prier sur le Prophète dans nos invocations (dou'a)
Prier sur le Prophète dans nos dou'a
Source: Sunnah.org :: 08 septembre 2004
   Le Prophète de Lumière
Hommage de Victor Hugo au Prophète Mouhammad
Les miracles du Saint Prophète Mouhammad
Prendre l'Initiation ( la Bay'a)
L'obéissance du Prophète
Mérite de al-Madinah
Le Adab de la visite au Prophète

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
 
   Citations  et anecdotes
:: The blanket gone, the quarrel is over. ::

It was about midnight when the Hodja heard a frightful row going on just beneath his window. he loved watching a fight and wasn't going to miss such an opportunity. As the weather was rather cold, he threw a blanket round his shoulders and run out into the street.
There, a couple of hooligans were yelling and violently pushing each other about. But when the Hodja approached, better to watch the fight, as well as to find out the reason for it, both rascals threw themselves on him, snatched his blanket away and disappeared into the darkness.
Pursuing being out of the question, there was nothing left to do for the Hodja but to go back to bed, perplexed and blanketless.
-Well, what was the fight about? asked his wife.
-It appears to have been about our blanket, replied the Hodja, The blanket gone, the quarrel is over.
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437