Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Sohba :: Paroles d'Or & Sagesses Soufies
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront



Version Imprimable

.:: Dialogue entre Ousman et Houssein dans un café en Chypre Turque ::.

Ousman : On trouve beaucoup de savants de nos jours.  Je suis venue d'Erzouroum (Turquie) jusqu'à cette île sur laquelle tellement de choses sont venues et puis parties. J'ai beau avoir 90 ans, ce que j'entends, je le garde. Quelques fois quand j'entends quelque chose, j'en parle mais on me fait objection. Alors en bout de ligne, je garde ma sagesse pour moi-même. Ça fait combien d'années qu'on se connaît ?

Houssein
: Oh, tellement !!

Ousman : M'as-tu déjà vu transgresser la Charia ? Tout ce qui est en dehors de la Charia d'Allah, rien de bon ne peut en sortir. Jusqu'à présent je n'ai jamais vu qui que ce soit à l'écart de la Charia d'Allah et de la voie du Bien-aimé Mouhammad (saw) réussir.
Comment existes-tu ? T'es-tu créé toi-même ou quoi ? Quel travail fais-tu ?

Houssein
: Tu me fatigues avec tes questions.

Ousman
: Je veux savoir si tu as étudié à la mektaba, mot qu'on a remplacé en turque par école, pour faire à la Française. J'ai 90 ans et ce que j'ai appris à la mekatba est resté dans mon cœur et dans ma tête. Tandis que ce qui est enseigné à présent, c'est du vide. Il y a le savoir du cœur humain et le savoir de l'esprit. Le savoir de l'esprit n'est qu'un savoir dilué des livres. Ceux qui ont le savoir du cœur n'ont pas besoin de livres. L'homme moderne ne possède pas de savoir ni dans son cœur ni dans sa tête. L'homme moderne fait ce qu'il lui plait sans imposer de limite à ses plaisirs. Que s'est-il passé Houssein ? Ce sont des hommes qui veulent devenir des singes… .ils veulent rester singes ou quoi ?
Peux-tu poser à ces gens là de simples questions, telles que : Qui es-tu ? Où vas-tu ? Leurs bibliothèques regorgent d'ouvrages et ils sont pourtant incapables de répondre.


Celui qui se trouve sur la voie d'Allah, son amour ne diminuera pas.  Dites cela à ceux qui s'assoient dans les cafés et ils penseront que vous êtes fous. Si je mettais ce que j'ai dit dans là boite de chaitan (la télé)…Ils y montrent ce qu'ils veulent sans aucune honte et sans crainte
d'Allah ou de Son prophète (saw).  

Ceux qui sont vraiment fous sont ceux qui disent qu'on a changé, « le nouvel Homme ». Ceux-là ne veulent rien savoir de l'Islam. Mais qu'est-il donc arrivé pour qu'ils aient changé ? Comment se sont-ils transformés ?
Ils n'acceptent aucune discipline, règle ou limite. Ils ne comprennent même pas le sens de leurs paroles. Leur objectif est de vous confondre.

Le mois de Ramadan est à présent achevé, nous entrons dans celui Shawwal . Allah m'a donné une spécialité.
Allah a envoyé des prophètes afin enseigner les hommes à propos des maladies spirituelles et de la façon de les traiter. Le fait de dire « nous avons changé » est une affirmation très dangereuse. Dans les écoles, ils enseignent aux enfants : « Nous avons changé ! Nous sommes une nouvelle génération ! ». Qu'est-ce qui a changé ? Nous sommes maintenant des animaux !
L'apparence est humaine à l'extérieure, mais animal de l'intérieur.

Avec ce type d'enseignement, à propos de «nous avons changés », nos cœurs ne sont jamais en paix, parce que nos cœurs appartiennent à Allah. Ne dites pas « je suis encore jeune », apprenez-en sur la mort, qui peut vous atteindre dans le ventre de vos mères.

Il y a également une nouvelle mode qui est celle des partis politiques.
Qui a créé le monde ? Les vieux vous répondront « Allah », mais les modernes vous diront  « La Nature ».
Dans quel état pitoyable êtes-vous donc !
Adam s'est-il créé lui-même ? Vous me répondez ensuite, « Oh, pauvre vieil homme, il ne sait pas de quoi il parle ».

Quand ils se disent changés, ils sont ignorants, ils sont dans la jahilia c'est-à-dire une époque sans connaissance d'Allah. Les prophètes sont venus avec la connaissance d'Allah, avec une spiritualité propre pour remplacer l'adoration des idoles. Ce qui est vraiment changé, c'est qu'a présent ils ne croient plus en Allah et ils sont esclaves de chaitan.    

Les awliya nous rappellent que nous sommes honorés, glorifiés et pourtant nous les fuions afin de ne pas les entendre nous dire que nous sommes honorés et glorifiés. Je suis contre mon ego et contre les serviteurs égotistes.
Ce rappel, c'est comme traverser le désert avec des gens qui cherchent une oasis spirituelle. Je demande donc à rencontrer des êtres spirituels qui n'attachent aucun intérêt ni aux plaisirs, ni à la vie matérielle.

Il est impossible pour ceux qui travaillent pour la technologie de se sauver eux-mêmes. Il n'y a plus aucun repos pour l'humanité à cause de cette technologie. Elle ne donne aucun confort et pourtant les gens courent après la technologie. Tout ce que fait la technologie c'est nous déshumaniser sans jamais nous donner de repos. L'islam est un trésor caché, même dans le monde musulman.
Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront.

REVEILLEZ VOUS ! Sayyidina Ali a dit que dans les derniers jours, la plupart des gens seront endormis.
Quand ils décéderont, ils auront une ouverture et c'est là qu'ils se réveilleront.  Ils se noient dans un océan d'insouciance. Le temps passe, préservez votre honneur avec Allah Tout Puissant.

Puisse Allah nous pardonner et vous bénir pour l’honneur du plus honoré, Seyyidina Mouhammad - sallallahou ‘alayhi wasallam,
Al Fatiha

Mawlana Shaykh Nazim Al Haqqani an Naqshbandi Lefke, 13 Octobre 2007 (Traduit du Turque)

 

::  Ch. Nazim Al-Haqqani  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
6e Festival du Mawlid de Montreal 1438 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Hâdir wa Nâzir - Omnipresence of the Prophet (s)
Hâdir wa Nâzir - Omnipresence of the Prophet (s)
Dr. Gabriel F. Haddad :: 01 janvier 2002
   Sohba :: Sagesses Soufies
Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront
Tournez vous vers votre Seigneur à travers l'Islam et son Messager (saw)
Le Seigneur nous a envoyé un atome de Ces Océans, Mouhammad (saw)
Remplissez vos devoirs envers votre Créateur
La station d'apprentissage des Awliya
L'Ego - le représentant personnel de Shaytan
Le pouvoir de Bismillahir Rahmanir Rahim
Tout l'univers glorifie Allah le Seigneur des mondes.
La Station du Prophete (s) dans la Présence Divine
La véritable foi
Quand le mensonge est appelé vérité
A propos de Cheikh Hisham Kabbani
Reconstruisez votre personnalité
Anéantir l'égo
Suivez les véridiques
O humains, prenez garde à la colère Céleste
Le respect du Prophète Mouhammad
La Purité du Coeur
Le besoin de discipline
Le chemin juste, le contentement du coeur et l'intention

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
 
   Citations  et anecdotes
:: You can have the five piasters ::

One day the Hodja was having a leisurely walk when all of a sudden he was slapped by somebody from behind on the nape of the neck with so much force that he was nearly knocked down,

- How dare you hit me!, the Hodja raged.

The young man, who was more than a little arrogant, apologized summarily and said he had made a slight error and had mistaken the Hodja for a very good friend of his. He further opined that the Hodja was making a mountain out of a mole hill.
After this obvious slight, nothing less than a trial by court satisfy the Hodja. He insisted upon this and there was no alternative for the offender but to submit.
The Magistrate heard the parties with apparent impartiality, but in fact he was a friend of the offender and all the time he was thinking of how to extricate him from the mess, at the same time mollifying the Hodja.

- Well, my dear Hodja, he said. I understand perfectly well how you feel. Anybody would feel the same under the circumstances. What would you say if I allowed you to slap him yourslef, would you then call it quits?

No! The Hodja wouldn't be satisfied with that. He had been gravely insulted and wanted justice done.

- Well, then. Having duly deliberated the merits of the case, I hereby fine the offender five piasters, to be paid over to the offended party as damages.

He then told the young man to go fetch the five piasters, and the latter departed with alacrity.

The Hodja sat waiting for the young man's return. An hour passed, then two hours, but there was still no sign of the young man. When it was about time for the court to close, he selected the Magistrate's busiest moment and giving him a mighty slap on the nape of the neck, said:

- Sorry I can't wait any longer, your Honour! When that fellow turns up, tell him that i said you are now entitled to the five piasters
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437