Avertissement |  Contact |  English 

   ACCUEIL
Toronto |  Vancouver |  USA |  France |  Afrique
 
   Sohba :: Paroles d'Or & Sagesses Soufies
Cheikh Nazim al Haqqani 40e maitre

Anéantir l'égo



Version Imprimable


Ceci est une réunion. Ce n’est pas un cours, mais c’est quelque chose qui doit affecter votre coeur. Cette pendule, par exemple si elle n’a pas de pile, elle ne peut pas fonctionner. On doit en mettre une nouvelle. Chez tout le monde, de la même manière, les piles s’usent et sont de plus en plus faibles et finissent par s’arrêter.

Ce mois sacré est une grande bénédiction de Dieu pour ses serviteurs afin qu’ils remplacent leurs piles. Nous remercions Dieu pour cela, car nous sommes bénis.

Toute réunion qui n’est faite au nom Dieu afin que nous lui offrions notre plus grand respect ou si elle n’est pas faite pour l’honneur du plus bénis des serviteurs, l’Envoyé de Dieu (Paix et Bénédiction sur lui), une telle réunion n’a pas de valeur. Nous essayons d’offrir à Dieu notre plus grand respect car il est le Créateur et le plus important pour Ses serviteurs.

Parmi Ses serviteurs le plus respecté est Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) et nous tentons de lui offrir également notre plus grand respect. Le respect à Dieu est de l’adoration. Mais il nous a été ordonné d’offrir aussi notre plus grand respect à Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) car Dieu l’a ordonné et l’a accompli. Premièrement en dotant Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) de la plus grande dignité. Deuxièmement Il a ordonné à tout Ses serviteurs de manifester leur plus grand respect à Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui). Le nom de l’Envoyé de Dieu lui même indique qu’il est le plus honoré.

Ceci n’est pas de l’adoration (qui est réservée à Dieu seul) mais la manifestation de notre respect. Aujourd’hui beaucoup d’ignorant qui prétendent avoir des connaissances, disent des choses fausses à propos de Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui). Ils pensent que quand vous appelez les bénédictions sur le Prophète (Paix et Bénédiction sur lui) et que vous lui manifestez votre respect, il s’agit d’associationnisme (shirk). Il ne peut y avoir de partenaire pour Dieu car Dieu et le Créateur et le seul partenaire qu’il pourrait avoir ne pourrait être qu’un autre créateur. Or c’est impossible car il ne peut y avoir qu’un seul Créateur.

L’Envoyé de Dieu (Paix et Bénédiction sur lui) est un Serviteur, mais c’est le plus respecté et le plus béni. Et pourtant il ne peut outrepasser son état de servitude et atteindre le niveau de Dieu. La condition de Seigneur ne peut être l’attribut que d’un seul. La Seigneurie n’est attribuée qu’à un seul. C’est pourquoi le respect que nous manifestons à Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) ne fera pas de Lui un dieu. Mais ce respect remplit notre Seigneur de satisfaction, de même que le Sultan qui respecte le Prince, est satisfait de voir tout le monde respecter le Prince.

Nous devons corriger ce qui est mauvais et je vais détruire tout ce qui est faux.

Durant ce Ramadan, j’espère recharger mes piles pour détruire tout ce qui est mauvais. A travers le monde islamique partout, les gens ne font plus confiance en Dieu mais seulement en la richesse matérielle. Ils pensent que la monnaie remplace la vérité.

Or, pour l’honneur de Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui), Dieu a tout créé. Personne ne peut dire le contraire. Si quelqu’un refuse cette vérité, cela vient de son ego. C’est de la jalousie. Parmi les plus envieux, il y a d’abord les juifs. La plupart sont très durs. Ce sont les premiers à avoir attendu Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui). Ils le cherchaient parmi les leur, mais Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) n’est pas venu de la lignée d’Isaac. Il est venu de celle d’Ismaîl. Les juifs étaient jaloux. Pourquoi Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) est-il arabe? Pourquoi n’est-il pas un descendant d’Isaac? Et pourtant, des centaines de Prophètes descendent d’Isaac, tandis qu’un seul vient de la lignée d’Ismaîl.

Sayyidina Mohammad (Paix et Bénédiction sur lui) est fier d’être appelé Abdallah, le Serviteur de Dieu. Et nous aussi nous sommes serviteurs et nous ne demandons pas plus que cette condition. Si vous priez mille fois par jour, cent milliards de rakats pendant des milliards d’années, votre adoration ne vous transformera pas en Dieu. Vous serez tout juste un peu plus serviteur. Malheureusement, beaucoup ne comprennent pas et pensent que plus ils prient et plus ils deviennent importants. Ils s’enorgueillissent de leurs prières. Mais vos prières doivent vous rendre plus humbles.

C’est une grande bénédiction de Dieu que vous l’adoriez et que vous soyez un peu plus Ses serviteurs. Dieu était Dieu avant l’éternité et les serviteurs étaient serviteurs et ce sera identique après, pour l’éternité. Ne faites pas de vos prières un prétexte pour que votre ego considère qu’il devient quelque chose. Il vous a été ordonné d’anéantir votre ego afin que votre ego ne demande plus rien. Mais si vos prières nourrissent votre ego, alors vous et le diable vous atteindrez le même niveau. Car le Diable a adoré Dieu pendant des milliers d’années. Il a fini par affirmer qu’il était quelque chose. Dieu lui a ordonné de se prosterner devant Adam, mais il a refusé en disant: "Je suis quelqu’un, je suis quelque chose, je ne peux me prosterner". En réalité, il nourrissait son ego. Et quiconque nourrit son ego par ses connaissances ou ses prières finira par atteindre le niveau du Diable. Il y a tant de gens qui ont atteint ce niveau.

Ils affirment qu’ils sont quelque chose. Plus ils prient, plus ils s’enorgueillissent. Nous connaissons tant de Docteurs. Ils écrivent trois pages et ils réclament un titre. Et quelque soit la religion, et quelque soient les prières, si vous nourrissez votre ego, vous êtes au même niveau que le Diable. Chrétiens, juifs, bouddhistes, c’est la même chose. Mais le Diable n’est pas accepté dans la présence Divine.

Vous devez prier parce que vous êtes serviteur. N’espérez pas que votre adoration vous conduira à la condition de Dieu Tout Puissant. La Seigneurie est un attribut de Dieu. Ce n’est pas le notre. C’est pourquoi, le Sceau des Prophètes la plus respectée de toutes les créatures (Paix et Bénédiction sur lui) disait: "Je m’assoie comme s’assoient les esclaves, et je mange ce que les esclaves mangent"

La condition d’esclave est celle qui est la plus basse. Il n’y a rien de plus bas. L’Envoyé de Dieu (Paix et Bénédiction sur lui) a montré à l’humanité comment il s’est débrouillé avec son ego, afin de le mettre au niveau de la plus basse servitude. Cela signifie qu’il enseigne l’humilité à tout le monde. Il apprend à l’ego à ne rien réclamer de plus que la servitude. L’Envoyé de Dieu, le plus respecté sur terre et dans le ciel, aujourd’hui et dans l’eau delà était malgré tout le plus humble (Paix et Bénédiction sur lui). Dieu a rejeté Satan, mais celui qui est humble, Dieu l’élève parmi les créatures.

Que Dieu nous pardonne et vous bénisse. Nous espérons que pendant ce Saint Ramadan, nous allons bombarder notre ego avec force afin de l’anéantir.



Mawlana Cheikh Mouhammad Nazim Adil
al Haqqani al Qoubroussi an Naqshbandi .

Retour aux Sohba

::  Cheikh Nazim al-Haqqani  ::

 
   Sagesses & Connaissance
De six bénéfices du dhikr
On raconte qu’un serviteur de Dieu avait coutume d’assister à des assemblées de dhikr avec des péchés haut comme une montagne, puis qu’un jour il se leva et quitta l’une de ces assemblées débarrassé de ses péchés. C’est pourquoi le Prophète (que la paix e
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Du bruit pendant le dhikr
Il arriva que le Prophète (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) fasse la louange d’un homme qui était awwah - littéralement qui disait ah ! ah ! -, c’est-à-dire qui était bruyant dans son dhikr, même quand les autres le critiquaient. ahma
Cheikh Hisham Kabbani :: 01 janvier 2015
Toutes les nouveautes...
Chercher avec Google
6e Festival du Mawlid de Montreal 1438 - 2017 avec le centre soufi
S'inscrire à la liste du Centre Soufi
E Shaykh | L'espace pour vos questions et requettes
   Nouveautés
De six bénéfices du dhikr
Du bruit pendant le dhikr
Conseils de Cheikh Shah Bahaouddin Naqshband
Toutes les nouveauts...
   Article aléatoire
Abu Bakr as-Siddiq (Golden Chain)
Abu Bakr as-Siddiq (r): The Secret was transmitted and flowed from the Master of all Nations, the Messenger of Allah to the first Khalif, Imam of Imams, Abu Bakr as-Siddiq . Through him the religion was supported and the Truth protected.
Shaikh Hisham Kabbani :: 30 janvier 2002
   Sohba :: Sagesses Soufies
Tant que l'humanité fuira l'Islam, ses problèmes augmenteront
Tournez vous vers votre Seigneur à travers l'Islam et son Messager (saw)
Le Seigneur nous a envoyé un atome de Ces Océans, Mouhammad (saw)
Remplissez vos devoirs envers votre Créateur
La station d'apprentissage des Awliya
L'Ego - le représentant personnel de Shaytan
Le pouvoir de Bismillahir Rahmanir Rahim
Tout l'univers glorifie Allah le Seigneur des mondes.
La Station du Prophete (s) dans la Présence Divine
La véritable foi
Quand le mensonge est appelé vérité
A propos de Cheikh Hisham Kabbani
Reconstruisez votre personnalité
Anéantir l'égo
Suivez les véridiques
O humains, prenez garde à la colère Céleste
Le respect du Prophète Mouhammad
La Purité du Coeur
Le besoin de discipline
Le chemin juste, le contentement du coeur et l'intention

 RADIO de MUSIQUE SOUFIE

1

    Medi1

2

    SufiLive

3

    RadioRarvish

4

    Alif Music

5

    Muslim StarZ
 
   Citations  et anecdotes
:: Price of a hit on the neck ::

Nasreddin Hodja had visited a town for some personal business. Hodja was walking quietly along the road when somebody gave him a violent blow on the back of the neck. He looked behind him, and saw a young man whom he had never seen before.
- How dare you hit me like that! shouted Hodja.
- Sorry, in appearance from behind, you resemble someone I hate.said the young man.
He thought Hodja was making a lot of noise about nothing.
- I dont't think so! replied Hodja with pain on his neck
This insult made Hodja even angrier, of course, and he at once arranged for the young man to be brought before a judge. There was nothing for the young man to do but to appear before the court. Now, the judge who heard the case was a friend of the young man's father, and, although he pretended to be quite fair, he was thinking how he could avoid punishing the young man while at the same time not appearing unjust. Finally the judge said to Hodja:
- I understand your feelings in this matter very well. Would you be satisfied if I let you hit the young man as he hit you?
But Hodja said he would not be. The young man had insulted him and should be properly punished.
- Well, then, said the judge to the young man, I order you to pay ten liras to Hodja.
Ten liras was very little for such a crime, but the young man did not have it with him, so the judge allowed him to go and get it.
Hodja waited for him to return with the money. He waited an hour, he waited two hours, while the judge attended to other business.
When it was nearly time for the court to close, Hodja chose a moment when the judge was especially busy, came up quietly behind him and hit him hard on the back of the neck. Then Hodja said to him:
- I am sorry, but I can't wait any longer, I got lots of business to do. Since the price of a hit on the neck is ten liras you may receive that money instead of me. When the young man comes back, tell him that I have passed my right to the ten liras on to you. You look like familiar with this kind of compensation, don't you?
:: Nasreddin Hodja ::
 
 
Accueil   |   Islam   |   Centre Soufi   |   Plan du Site   |    Contact 

Site Officiel | ISCA | Fondation One Light | Institut Saphir | SMC | Sufilive
Ordre Soufi Naqshbandi
138 Av Fairmount Ouest Montreal - Canada - Tel.: (514) 270-9437