La Réalité du mois de Rajab
inconnu


Rajab est le mois de Dieu tout puissant. On rapporte du Prophète : "Certes, le mois de Rajab est le mois de Dieu, et Sha`bân est le mien. Quant au mois de Ramadân, c'est le mois de ma communauté. Quiconque jeûne un jour du mois de Rajab avec foi et désintéressement concourt à obtenir la plus grande satisfaction de Dieu et à gagner sa place dans le plus haut paradis : al-Firdaws".
Le Prophète a dit: "Honorez le mois de Rajab, Dieu vous rendra cet honneur au centuple le jour du jugement. Quiconque se purifie le premier de ce mois, en son milieu et en son dernier jour, en ressort exempt de faute comme au jour de sa naissance".
Le Prophète a dit encore: "Dieu a donné sa préférence au mois de Rajab sur les mois ordinaires de la même façon qu'il a donné sa préférence au Coran sur la parole commune".
Le mot Rajab comporte trois lettres: Le R (ra'), le J (jîm) et le B (ba'). Le R est celui de sa "rahma" (miséricorde), le J est celui de son "jawl" (détermination), quant au B, c'est celui de son "birr" (bienfaits). Le mois de Rajab est surnommé "al-Asabb" (qui se déverse, se répand) en raison de la miséricorde s'y déverse abondamment. Il est surnommé aussi "al-asamm" (le sourd) parce que lorsqu'il s'achève, il monte vers Dieu - exalté soit-il - et lorsque celui-ci l'interroge au sujet de l'œuvre de ses serviteurs, il se tait. Dieu l'interroge alors une deuxième fois, puis une troisième mais il reste silencieux. Et enfin il dit: "Ô Seigneur! Tu as ordonné à tes serviteurs de dissimuler [leurs péchés] les uns par les autres. Ton Prophète m'a appelé " le sourd " parce que les anges scribes en ma période cesse de faire entendre le frottement de la plume (qalam) . Et moi, "le sourd", j'ai entendu leur obéissance sans entendre leur insoumission". S'il est aussi appelé "Rajab al- murjim" (qui lapide) c'est que les démons sont lapidés durant cette période pour ne pas faire de tort aux croyants.
Rajab est un mois particulier pour ce qui est de la miséricorde de Dieu - qu'il soit exalté -, Sha`bân pour l'intercession, et Ramadân pour le décuplement [de la valeur] des bonnes œuvres. Il est dit que Rajab est le mois du repentir, Sha`ban celui de l'amour, et Ramadân celui de la proximité.
Le Prophète a dit: "Abondez en repentir durant le mois de Rajab, Dieu - exalté soit-il - affranchis en ce temps des condamnés au feu à chaque heure et il y a auprès de lui des citadelles dans lesquelles ne rentrent que ceux qui ont jeûné durant ce mois".
On rapporte de Sahl Ibn Sa`d , que le Prophète a dit: "Certes Rajab fait partie des mois sacrés. Jeûner la moitié de ce mois équivaut à jeûner trente ans". Tel qu'il fut rapporté par les hadîths, jeûner en son premier jour, en son milieu, et en son dernier jour, ainsi que le lundi et le jeudi, fait partie de la sunna. C'est dans la nuit bénie du premier de ce mois qu'a eut lieu la descente de la semence du Prophète de son père `Abd Allah vers la matrice de sa mère Âmina. La nuit du premier vendredi (jum`a) de Rajab est nommée "Layla al-raghâ'ib" (la nuit des dons, ou objets désirés). Le jeûne de la journée qui la suit est d'une grande vertu car Dieu tout puissant exauce ce jour là les souhaits de ses jeûneurs. Le Prophète a dit: "Ne soyez pas distraits la nuit du premier vendredi de Rajab. Les anges appellent cette nuit "Layla al-raghâ'ib" car lorsque le tiers de cette nuit s'est écoulé, il ne reste pas un ange dans le ciel et sur la terre qui ne se soit rassemblé autour ou dans la Kaaba, et Dieu - exalté soit-il - vient vers eux a ce moment là et leur dit: "Ô mes anges! Demandez-moi quelque chose si vous le souhaitez". Et ceux-ci lui répondent: "Seigneur! L'objet de notre demande est l'accord de ton pardon aux jeûneurs du mois de Rajab". Dieu leur dit alors: "Je leur ai déjà pardonné".
On rapporte que Anas a dit: "Je rencontrais un jour Mo`âdh et lui demandais d'où il venait. Il me répondit qu'il était auprès du Prophète . Je lui demandais alors ce qu'il avait entendu et il me répondit qu'il l'avait entendu dire que quiconque jeûne un jour de Rajab pour l'amour de Dieu entrera au paradis".
C'est vers la fin de ce mois que se situe une nuit très importante, "Layla al-Isrâ'". Quant à Layla al-Mi`râj (l'ascension nocturne), elle se situe au vingt-septième de ce mois. La veille cette nuit est pleine de vertus et le jeûne de la journée qui la suit est un devoir pour tout musulman ou musulmane. Le Prophète lui a dit: "Quiconque jeûne le vingt-septième jour de Rajab, Dieu inscrit pour lui la récompense de soixante mois". Et selon Abû Hurayra, et Salmân al-Fârisî -que Dieu soit satisfait d'eux- le Prophète a dit: "Il y a dans le mois de Rajab un jour particulier, et une nuit particulière, quiconque jeûnera l'un et veillera l'autre, recevra la récompense de celui qui aurait jeûné et veillé cents ans". Celle-ci se situe trois jours avant la fin du mois. Le cheikh `Abd al-Qâdir al-Jîlânî le raconte dans sa ghouniya.

Le Mois de Rajab Pratiques suggéré par Mawlana Cheikh

Lire 3 fois par jour l'Invocation du Saint de Rajab (ANG)

Réciter la Awrade du mois de Rajab une fois par nuit (ANG)

Lire un chapitre de Hizboul Wikayya par jour (ANG)


Liens pertinents

- Toutes les Pratique du mois de Rajab (ANG)

- Pratiques de Nuit (ANG)

- Awrad Additionnelle (ANG)


Source: http://haqqani.levillage.org/